Logo du site

Article publié le 21 décembre 2017.

Hygiène et sécurité : après le CHS ministériel du 19 décembre

Communiqué CGT suite au CHSCTM du 19 décembre 2017
Le deuxième CHSCT ministériel de cette année a débattu toute la journée de nombreux points :bilan de l’année 2016 sur le fonctionnement des CHSCT, des accidents du travail et maladies professionnelles, de l’évaluation et prévention des risques professionnels, des refus d’expertises, du projet de notes d’orientations ministérielles, de la conduite de projets en lieu et place de la fiche d’impact, de la médecine de prévention, de la convention 2017-2019 avec le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique, et de l’agenda de concertation.

Nous reviendrons sur ces sujets dans un prochain compte-rendu.
La séance a porté essentiellement sur des questions d’actualité avec l’amiante et le déploiement du logiciel Sirhius.
Après les ordonnances de la loi Macron et la suppression du compte pénibilité, la CGT a dénoncé la réduction des moyens des organismes de prévention nationales par Bercy. Cette décision remet en cause les orientations du 3ème plan de santé au travail (voir déclaration liminaire ci-jointe).

Sirhius : plus près des étoiles ?

Ce progiciel de gestion informatisé des ressources humaines continue de se déployer dans toutes les directions du ministère pour remplacer tous les systèmes d’information. Cette application unique concentrera la gestion administrative des agents, du temps de travail, des absences ainsi que la liquidation de la paie.
Des études ergonomiques de ce projet, à l’initiative des fédérations, révèlent des points critiques et proposent en urgence des recommandations : en termes d’emplois, de qualifications, de formation, d’organisations du travail.

adapter le travail à l’homme et pas l’inverse !
Ces études confirment aussi la persistance de problèmes en temps de réponses, coupures intempestives, déconnexions : plus que des questions techniques, cela touche au cœur de la conception même du logiciel. C’est pourquoi, à la veille du déploiement de dix centres de services de ressources humaines (CSRH), les fédérations ont demandé en urgence une étude complémentaire concernant le logiciel (voir délibération).

Amiante :

Nous avons renouvelé la pressante reconnaissance de droits pour les agents du Tripode (Nantes) ainsi qu’une information de tous les agents par Bercy (voir délibération).
Des mesures précises seront mises en place et décidées face aux nouvelles situations de pollutions, à la tour de Bretagne à Nantes, sur tous les sites avec la remise d’attestations d’exposition à tous les agent.es concerné.es., et de suivi médical professionnel et post professionnel.

Ensemble, organisons la mobilisation pour que toutes ces décisions et
les vœux de 2018 se transforment rapidement en actes concrets dans notre vie quotidienne !!

Nous vous souhaitons de Bonnes Fêtes et surtout : une Bonne santé !

Vos représentantes et représentants CGT :
Corinne Clement-Goudercourt -Angel Esribano-Dominique Fichten-Didier Laplagne-Agnès Ragaru

Lire aussi ci dessous :

Liminaire CGT
délibération interfédérale sirhius
délibération interfédérale Tripode
Retour en haut