Palestine / Israël, témoignage.

Yamina Kraria, membre de la direction de notre fédération, faisait partie de la délégation qui s’est rendue en Palestine et Israël au mois d’avril 2009. Voici son récit et le film tourné lors de ce voyage.

À l’initiative de l’ANECR [1] et de l’AJPF [2], une délégation de 108 partisans pour la paix en Palestine (élus, représentants associatifs, syndicalistes, personnalité du monde culturel...) s’est rendue en Cisjordanie et en Israël au mois d’avril dernier.

J’ai fait partie de cette délégation pour la fédération des finances CGT. Pour la CGT, le conflit Palestinien est symbolique parce qu’il concentre à lui seul le plus grand nombre d’injustices : guerre d’occupation, colonisation, blocus, répression (un tiers des 11 000 détenus dans les prisons israéliennes sont des élus palestiniens dont Marwan BARGHOUTI secrétaire général du Fatah, membre du Conseil législatif - parlement palestinien issu des accords d’Oslo -), racisme, discrimination, dégradation de la situation sociale en Palestine (40% de chômage) avec des entraves permanentes à la libre circulation des palestiniens pour aller travailler et pour les enfants d’aller à l’école mais aussi en Israël qui consacre toujours plus de moyens à l’armement au détriment des services publics et de l’économie civile.

Pendant quatre jours, nous avons rencontré des pacifistes israéliens et palestiniens qu’ils soient militants politiques,syndicalistes associatifs ou féministes.

Certes les chances de la paix sont rendues plus difficiles par
- l’agression d’une brutalité insoutenable menée contre GAZA
- le nouveau gouvernement dont fait partie Avigdor LIBERMAN du parti d’extrême ,surnommé le voyou de la politique et secrétaire général des colonies sous SHARON en 1978
- la division entre forces progressistes palestiniennes et israéliennes et du peuple palestinien lui-même.

Mais nous avons rencontré un peuple résistant et persévérant ainsi que des militants d’une telle force,avec des convictions et des valeurs qui montrent que l’espoir est vivant.

En Israël, j’ai pu échanger avec un syndicaliste de l’enseignement supérieur dont le syndicat a manifesté contre la guerre à Gaza. Ce qui est minoritaire dans le mouvement syndical actuellement. En Cisjordanie, j’ai assisté à quelques moments de campagne électorale syndicale des étudiants d’université. Celle-ci dure 3 jours et les amphi sont plein de jeunes filles et de jeunes garçons qui débattent passionnément.

Que ce soit en ISRAEL ou dans les territoires Palestiniens les partis politiques soutiennent publiquement tel ou tel syndicat. Mais la guerre et l’occupation ne permettent pas aux syndicats de jouer pleinement leur rôle.

Voici le message que tous ces militants pour une paix juste et durable avec la reconnaissance d’un état palestinien viable, nous ont adressé :
”FAITES CONNAÎTRE LA RÉALITÉ. Nous ne vous demandons pas de l’aide humanitaire mais de dire la vérité de ce qu’est la colonisation. Quels en sont les objectifs et les conséquences dans la réalité de la vie quotidienne. Obtenez de votre gouvernement et de ceux de l’Europe qu’ils fassent respecter les résolutions de l’ONU par Israël.

Ce documentaire d’une vingtaine de minutes “LES YEUX OUVERTS DANS JERUSALEM ENCHAINE” n’est bien sûr qu’une infime partie de nos multiples rencontres.

Notes

[1Association nationale des élu-e-s communistes et républicains

[2Association des jumelages France-Palestine

Documents à télécharger

Nous contacter

Fédération des Finances CGT
263 rue de Paris - Case 540
93514 Montreuil cedex
Tel : 01 55 82 76 66
contact@cgtfinances.fr