Aux Finances, Ensemble, Avec les salariés du public et du privé, les privés d’emploi, les retraités, Décrétons la mobilisation générale pour gagner sur nos revendications

Toujours sous l’aiguillon du patronat, ceux qui nous gouvernent persistent et signent en refusant d’apporter de réelles réponses aux revendications portées par le monde du travail.
Pire encore, les dérives sécuritaires présidentielle et gouvernementale génèrent des prises de position et des projets de lois présentant des contenus inconnus depuis Vichy.
A l’évidence, s’ajoutant aux effets déjà produits par la crise économique, sociale et environnementale, les projets de lois, haineux et répressifs, sur la sécurité intérieure et sur l’immigration, s’ inscrivent dans la construction d’une société de plus en plus fracturée.
Plus que jamais, ce sont les politiques gouvernementales et patronales à l’œuvre qui organisent une insécurité sociale généralisée, une crise et un délitement du lien et de la cohésion sociale.

Dans un tel contexte, la fédération des Finances CGT appelle les agents des Finances à se rassembler, à débattre de la situation revendicative, à décider et à s’engager dans la construction d’une mobilisation de la plus grande ampleur possible et inscrite dans la durée, y compris sous la forme de la grève et de manifestations.

Face à la xénophobie, à la politique de haine et du pilori, la fédération des Finances CGT appelle les agents des Finances aux rassemblements et manifestations qui seront organisés sur l’ensemble du territoire, le 4 septembre prochain. Ensemble, nous manifesterons notre opposition ferme et déterminée à toute politique visant à stigmatiser, sanctionner et réprimer des personnes à raison de leur origine ou / et de leur situation sociale.

Face à l’aggravation de la crise économique et sociale, la fédération des Finances CGT appelle les agents des Finances à agir en France et au sein de l’Union européenne :

- Par la grève et les manifestations, le 7 septembre prochain pour le développement des services publics, de l’emploi, du pouvoir d’achat, de la protection sociale et plus particulièrement des régimes de retraite.

S’agissant des retraites, la fédération des Finances se prononce notamment pour :

- L’abrogation des lois Balladur et Fillon, le retrait du projet de loi Woerth.
- Une réforme progressiste des régimes de retraite garantissant notamment la possibilité légale de partir à la retraite à l’âge de 60 ans, un taux de remplacement d’au moins 75 % de la rémunération perçue, la réduction des inégalités et la reconnaissance de la pénibilité, une réforme pérenne des moyens de financement...
- La sauvegarde et l’amélioration du code des pensions civiles et militaires, la prise en compte des régimes indemnitaires dans le calcul des pensions, la reconnaissance de la pénibilité (reconnaissance d’un droit anticipé au départ à la retraite pour les personnels victimes de l’amiante, régime spécifique des agents de la branche surveillance de la direction générale des douanes et des droits indirects...), le maintien du dispositif de départ anticipé à la retraite sans conditions d’âge pour les mères de trois enfants et ayant 15 ans de service...

Face à la mondialisation des enjeux revendicatifs, aux politiques d’austérité et aux régressions sociales frappant les pays membres de l’Union européenne, la fédération des Finances CGT appelle les agents des Finances à s’inscrire massivement dans les rassemblements et les manifestations qui seront organisés le 29 septembre prochain à l’initiative de la Confédération Européenne des Syndicats.

La CGT prendra toutes ses responsabilités pour poursuivre, consolider et élargir encore les constructions syndicales unitaires en cours aux Finances.
Ensemble, agissons pour la généralisation de l’action, son inscription dans la durée pour gagner sur nos revendications !
Montreuil, le 13 août 2010

Documents à télécharger

Nous contacter

Fédération des Finances CGT
263 rue de Paris - Case 540
93514 Montreuil cedex
Tel : 01 55 82 76 66
contact@cgtfinances.fr