L’Allemagne, la France, les services publics, la grève.....

François de Rugy, président de l’Assemblée nationale a expliqué sur Franceinfo, jeudi 19 avril d’une voix docte pourquoi à son avis l’Allemagne s’en sortait mieux que la France, même si, chez nous « Personne n’a remis en cause le droit de grève »

Extrait : « ...on cite souvent l’Allemagne, en Allemagne, les fonctionnaires et tous les services publics n’ont pas le droit de grève. Bon, en France, c’est le contraire et c’est même dans le service public qu’il y a le plus de grèves.. »

Ben tiens !!

sauf que....c’est faux : si les fonctionnaires d’état n’ont effectivement pas la possibilité de faire grève, contre-partie de « l’emploi à vie » (et c’est d’ailleurs actuellement contesté par les allemands eux mêmes), les salarié-e-s des services publics ont la possibilité, eux de faire grève : ainsi, comme le révèle le quotidien Le Monde : « En Allemagne, les syndicats ont intensifié leur pression pour l’augmentation des salaires dans les services publics. Vendredi 13 avril, plusieurs régions allemandes ont subi d’importantes perturbations dans divers secteurs à la suite de grèves d’avertissement à l’appel du syndicat Verdi avant la négociation de dimanche 15 et lundi 16 avril, qui sera sans doute décisive.
Vendredi, des milliers de salariés dans le pays ont cessé le travail (…) , l’ Allemagne avait rarement connu une telle mobilisation des employés des services publics ces dernières années. Les transports en commun dans plusieurs grandes villes ont été très perturbés dans la semaine, ainsi que les crèches, les agences nationales pour l’emploi et les services d’enlèvement des ordures ménagères. »

Et, quand un gouvernement et un patronat sont poussés à écouter réellement ce qu’ont à dire les salarié-e-s, que se passe-t-il ?

Verdi, Deutscher beamtendund et GEW, les syndicats allemands des salarié-e-s des services publics, des fonctionnaires, ainsi que de l’éducation et de la recherche ont signé un accord pour 2,3 millions de salarié-e-s et fonctionnaires qui se solde par une augmentation de 7,5% des salaires, une augmentation pour les apprentis, un jour de congé supplémentaire, des améliorations des conditions de travail dans le secteur hospitalier, etc .

Ainsi, pour gagner les travailleurs allemands n’ont pas trouvé mieux que de se mobiliser massivement et collectivement....parce qu’il n’y a pas de meilleure méthode pour gagner des progrès sociaux...la preuve !

Nous contacter

Fédération des Finances CGT
263 rue de Paris - Case 540
93514 Montreuil cedex
Tel : 01 55 82 76 66
contact@cgtfinances.fr
https://www.high-endrolex.com/11