Logo du site

Article publié le 17 mai 2017.

La saleté sous le tapis rouge !

A partir d’aujourd’hui mercredi 17 mai, les projecteurs des médias seront braqués sur le festival de Cannes, après être restés longtemps (trop ?) pointés sur les marches du « Palais de l’Elysée »...

Pourtant, ce même jour, une autre actualité nous interpelle, qui fera certes moins la une des médias mais n’en sera pas moins révélatrice du climat de notre temps : la grève des salarié-e-s du nettoyage aux Finances Publiques.

Appel à la grève le 17 mai

Les salariés de Verde Distribution Services (VDS) du centre des Finances publiques de la rue de la Banque (Paris IIe) sont en grève depuis le mardi 25 avril pour soutenir un de leurs collègues travaillant sur le site depuis dix-huit ans, et qui, ayant repris le travail le 1er mars est interdit de travailler depuis le 13 mars par VDS.

Déjà, en février, les salariés de Novasol sur le site des Finances du 11e arrondissement ont fait grève pendant 18 jours pour que l’entreprise reprenne une salariée aux mêmes conditions contractuelles. et le vendredi 12 mai, un rassemblement avait lieu rue de la Banque :

Les grévistes du IIe arrondissement et le collectif CGT du nettoyage parisien appellent à une journée de grève le mercredi 17 mai pour :

  • la reprise de tous les salariés ex-TFN par les sociétés l’ayant remplacé (VDS, NOVASOL, ISS) ;
  • le maintien de leur rémunération et le rattrapage immédiat du montant dû par l’employeur ;
  • le retrait des avertissements reçus par 2 salarié-e-s de VDS ;
  • la reprise de toutes les clauses de leurs anciens contrats (abandon de la clause de mobilité, reprise ancienneté, reprise des éléments de rémunération acquis au 31/12/2016) ;
  • le paiement de rémunération lors du remplacement de salariés absents ;
  • le paiement de la participation employeur au pass Navigo avec le rattrapage depuis janvier 2017 ;
  • le remboursement de prélèvements automatiques d’assurance complémentaire
  • l’embauche de personnes remplaçant les absents ;
  • le paiement du salaire au plus tard le 5 du mois suivant ;
  • la subrogation employeur pour la Sécurité sociale.

Ces sociétés doivent respecter le Code du travail et leur convention collective.

La Direction Régionale des Finances Publiques (DRFIP), via l’Ugap doit faire des offres de prix permettant aux salariés de ne pas être surexploités et aux collègues des Finances publiques de travailler dans un environnement propre et sain.

Retour en haut