Loi de finances 2011 : Un budget injuste qui généralise la rigueur et l’austérité

Le projet de loi de finances pour 2011 présenté aujourd’hui au conseil des ministres combine bel et bien baisse des dépenses publiques et hausse des impôts.

Ainsi, les moyens alloués aux politiques publiques seraient amputés de 7 milliards d’euros au détriment de la satisfaction des besoins sociaux, du lien et de la cohésion sociale. Une fois de plus, des dizaines de milliers d’emplois publics seraient supprimés au risque de détériorer encore la qualité du service public rendu, dans les hôpitaux, les écoles, les administrations …

Par ailleurs, avec le gel de leurs dotations budgétaires, les collectivités locales ne disposeraient plus des moyens de leurs ambitions, alors qu’elles réalisent aujourd’hui les ¾ de l’investissement public.

L’injustice de ce budget réside aussi dans le fait de faire supporter aux ménages une hausse des impôts bien réelle alors que les plus riches continuent à bénéficier du bouclier fiscal. Autant de mesures, quelles que soient les arguties utilisées, qui génèreront au final, une baisse du pouvoir d’achat.

Pour la CGT, le développement économique et social créateur d’emplois et de richesse, et vecteur de la satisfaction des besoins sociaux, exige une toute autre conception du système fiscal.

Alors que des dizaines de milliers de manifestants défilent aujourd’hui à Bruxelles, ce budget s’inscrit totalement dans les politiques de rigueur et d’austérité à l’œuvre au sein de l’Union européenne. La CGT, aux côtés de tous les salariés, est déterminée à les combattre et à imposer d’autres choix.

Montreuil, le 29 septembre 2010

Nous contacter

Fédération des Finances CGT
263 rue de Paris - Case 540
93514 Montreuil cedex
Tel : 01 55 82 76 66
contact@cgtfinances.fr