• Accueil
  • Actu
  • La CGT Banque de France engage le (...)

La CGT Banque de France engage le débat

Poursuivant sa stratégie contre le plan « Banque de France 2020 » du gouverneur Noyer qui vise à supprimer 2500 emplois, à dévitaliser les succursales et leurs missions de service public dans les territoires, le syndicat CGT a lancé trois grandes initiatives :

  • le 23 septembre à Lyon sur l’avenir du billet de banque « le billet de banque n’est pas une marchandise » ;
  • le 15 octobre à Toulouse sur le rôle de la Banque de France pour relancer l’emploi et la création de richesse dans les territoires ;
  • le 9 décembre à Saint-Denis sur le rôle de la Banque de France en direction des particuliers.

Toute la filière fiduciaire était présente à Lyon le 23 septembre. Des représentants de la CGT des Finances, de la Banque et de l’Assurance CGT, des convoyeurs de fonds de Brink’s et de Proségur, autour de Jean-Pierre CHAUVIGNE, animateur du collectif « Monnaie fiduciaire » à la CGT Banque de France.

Ces représentants ont, ensemble, dénoncé le projet du gouverneur : fermetures de caisses de la Banque de France, industrialisation du tri, dégradation des conditions de travail, allongement des circuits de collecte et donc menaces pour la sécurité des convoyeurs de fonds liées à des suppressions d’emplois. Au final, tous nos concitoyens seront touchés par la fermeture des caisses de la Banque de France pour échanger des billets apocryphes, lutter contre la fausse monnaie…

Le 15 octobre, une table ronde a rassemblé Romain Panza (Président de l’UNEF), Xavier Petrachi (délégué central d’Airbus), Guy Subra (Président de la Fédération nationale des Bijoutiers Joailliers), Jean-Louis Corvaisier (Vice-président du CESER Centre), Luc Pletincksx (représentant UNI Finances), Daniel Gabrielli (Médiateur national du Crédit), Nasser Mansouri (Directeur du Pôle économique de la CGT), Denis Durand (Économiste), Patrick Berger (Directeur régional de la Banque de France) et Louis Morin (Professeur Emérite à l’université de Toulouse).

Cette table ronde, à laquelle des acteurs syndicaux avaient été conviés, a permis un débat contradictoire de très haut niveau sur les missions de la Banque de France au service de l’économie des territoires et des bassins de vie.

Le constat que la crise financière n’est pas finie donne de grandes responsabilités aux banques centrales et au système bancaire qui doit sortir de la seule logique du profit. Réformer la cotation Banque de France, moduler les taux d’intérêt sur des critères économiques (emploi – formation), sur des critères sociaux et environnementaux (économie d’énergie et des ressources naturelles) contribuerait efficacement à la relance de l’emploi et à la création de richesse dans les territoires.

Les comptes rendus exhaustifs sont disponibles sur le site internet de la CGT Banque de France (www.cgtbanquedefrance.org)

Nous contacter

Fédération des Finances CGT
263 rue de Paris - Case 540
93514 Montreuil cedex
Tel : 01 55 82 76 66
contact@cgtfinances.fr