• Accueil
  • Actu
  • Retraites : samedi 2 octobre 2010 (...)

Retraites : samedi 2 octobre 2010 tous ensemble, faisons-nous entendre !

Les salarié(e)s ne veulent pas de cette réforme !

Le gouvernement misait sur un essoufflement de l’opposition à son projet de réforme : c’est le contraire qui se produit. Malgré les tentatives de minimiser l’ampleur des manifestations du 23 septembre, la réalité s’impose : les salariés sont hostiles au projet gouvernemental.
Les Français ont bien compris que cette réforme, si elle était mise en œuvre, non seulement aggraverait leur situation, mais ne règlerait pas l’avenir de nos retraites.

Le Président, comme son ministre du Travail, n’ont pas réellement voulu en discuter avec les syndicats qui proposent, notamment, de dégager de nouvelles ressources autres que sur les revenus des salariés, déjà lourdement pénalisés par la crise, le chômage, la précarité.
Une autre réforme est nécessaire

- défendre le système par répartition basé sur la solidarité intergénérationnelle en priorisant le développement de l’emploi, une augmentation des salaires et une mise à contribution des revenus financiers des entreprises ;

- imposer la reconnaissance de la pénibilité du travail avec l’ouverture des droits au départ anticipé avant 60 ans, dans un cadre collectif sans être subordonné à un quelconque taux d’incapacité. Cette reconnaissance doit être basée sur l’exposition aux risques ;

- obtenir la garantie du droit à la retraite à 60 ans à taux plein avec au moins 75 % du salaire sur les dix meilleures années dans le privé et les six derniers mois dans le public, et en aucun cas inférieur au Smic ;

- pas d’allongement de la durée de cotisations ;

- prendre en compte, dans le calcul de la pension, les périodes d’étude et d’inactivité forcée ;

- le maintien des droits familiaux.

Faisons nous entendre !

Samedi 2 octobre, les syndicats dans l’unité appellent toutes celles et tous ceux que le projet gouvernemental va pénaliser gravement à manifester sous toutes les formes, leur opposition à cette réforme et leur exigence d’une autre réforme fondée sur les propositions des syndicats.
Ils proposent de faire de ce samedi une journée d’élargissement dans la participation de toutes celles et tous ceux qui n’ont pas encore pu l’exprimer dans les manifestations.

Ce samedi 2 octobre, en famille, entre amis, de l’ouvrier au cadre, jeunes, femmes, actifs et retraités, tous ensemble, faisons nous entendre.
Le 29 septembre, ce sont les salariés européens qui se sont donnés rendez-vous à Bruxelles pour dénoncer les politiques d’austérité qui ne peuvent que dégrader la situation sociale et économique.

Et si gouvernement et patronat ne veulent pas entendre, les syndicats, dans l’unité, proposent de faire du mardi 12 octobre une nouvelle journée massive de grève et de manifestations.

Les solutions et l’espoir sont de notre côté, faisons-le savoir assez fort pour que le gouvernement et les élus acceptent que de véritables négociations sur la réforme des retraites s’engagent.

 » 63 % des Français soutiennent les manifestations.

 » 63 % sont « favorables à ce que le gouvernement ouvre un grand débat national et examine des propositions alternatives ».

 » 70 % sont contre la réforme actuelle.

Documents à télécharger

Nous contacter

Fédération des Finances CGT
263 rue de Paris - Case 540
93514 Montreuil cedex
Tel : 01 55 82 76 66
contact@cgtfinances.fr