• Accueil
  • Actu
  • Toujours les mêmes mots pour plus de (...)

Toujours les mêmes mots pour plus de maux encore ?

Aujourd’hui, après avoir sous-estimé l’ampleur de la crise qui secoue notre pays depuis plus de deux semaines, le Gouvernement tente d’imposer dans le débat public l’idée que cette dernière serait celle de l’immigration, celle de la jeunesse, celle des banlieues.

Ce même Gouvernement tente, tout autant, d’imposer comme seule réponse la nécessité d’instaurer dans la durée l’état d’urgence.

Pour la fédération des finances CGT, les mobilisations exceptionnelles et répétées des salariés sous la forme de grèves et de manifestations, la multiplication des sanctions électorales, le rejet du traité constitutionnel européen, la crise actuelle imposent un tout autre diagnostic.

Cette dernière est avant tout une crise sociale révélatrice d’une généralisation organisée de l’insécurité sociale et de fractures qui ne cessent de se creuser du fait des politiques menées.

Pour la fédération des finances CGT, plus que jamais, les salariés doivent se mobiliser pour faire reconnaître l’existence d’une situation d’urgence sociale imposant une profonde réorientation des politiques économiques et sociales.

Dans un tel contexte, il est notamment nécessaire de réhabiliter les fonctions publiques et les services publics dans leurs missions de construction du lien et de la cohésion sociales.

  • C’est pourquoi la fédération des finances CGT confirme son appel à une participation la plus massive possible des personnels du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, des établissements financiers du secteur semi-public à la manifestation nationale organisée à Paris, ce samedi 19 novembre pour la défense et le développement des services publics.
  • C’est pourquoi la fédération des finances CGT appelle les personnels du MINEFI à être en grève le mardi 29 novembre et à participer à la manifestation nationale organisée à Paris, le même jour.

A cette occasion, les personnels réaffirmeront notamment l’exigence d’ouverture de négociations pour « Construire Bercy autrement ! » et faire du MINEFI un Ministère au service du plein emploi et de la satisfaction des besoins sociaux.

Face à la crise sociale, l’exigence de négociations pour l’emploi, le pouvoir d’achat, des services publics de qualité, la dignité, la lutte contre les discriminations et les inégalités doit s’exprimer encore plus fortement.

Nous contacter

Fédération des Finances CGT
263 rue de Paris - Case 540
93514 Montreuil cedex
Tel : 01 55 82 76 66
contact@cgtfinances.fr