Logo du site

Article publié le 19 mai 2017.

La cour des comptes, juge, partie et.......idéologue !

Il y a peu, Laurent Mauduit ( journaliste à Médiapart) stigmatisait le traitement inégal réservé par la Cour des comptes à certaines indemnités, suivant qu’elles sont versées à des fonctionnaires ou à de "puissants" notables. Au delà de ce sujet particulier, nous pouvons considérer, à la lecture de ses derniers rapports, que la Cour s’est éloignée dangereusement de sa mission pour mieux servir les dogmes du libéralisme.

Au terme de la Constitution, la Cour des comptes, institution multi séculaire, a pour mission de "s’assurer du bon emploi de l’ argent public et d’en informer les citoyens".

Si le citoyen peut effectivement apprécier, à la lecture du rapport annuel de la Cour, la révélation de tel détournement de fonds publics ou la mise à jour de telles gabegies , il peut aussi s’interroger sur la légitimité des considérations récurrentes et non démontrées de la Cour sur le nombre excessif de fonctionnaires, le poids de leur masse salariale sur la dette publique jamais équilibré par l’évaluation de leur contribution comme il peut contester le fondement de ses recommandations de privatiser, banaliser, restructurer, démembrer telle ou telle propriété ou activité publique et d’intérêt général (..........) la Cour des comptes s’est éloignée progressivement du contenu de sa mission pour mieux asséner de présupposés idéologiques libéraux... Ceci pose poblème.

Alors que les valeurs républicaines portées par la Cour devraient la conduire à informer et éclairer "comptablement" les citoyens sur l’usage et la destination de la dépense publique, la voilà qui, parée de "ses apparats royaux d’hermine", en conteste idéologiquement l’opportunité...

Il en est ainsi de la majeure partie des nombreux référés et rapports (plus de 60) de la Cour consacrés ces dernières années à la Caisse des dépôts (CDC), ses filiales ou ses missions, ce qui tranche nettement par exemple avec le nombre de rapports consacrés à la fraude ou à l’évasion fiscale .

(…............) Si certaines de ces missions ont permis de pointer, quoique que bien tardivement faute d’avoir tenu compte des alertes antérieures des représentants syndicaux, certaines erreurs ou fautes manifestes voire mêmes de scandaleux détournements comme dans le cas de Veolia-Transdev, de ICADE ou encore des distributions d’actions gratuites de CDC Entreprises, d’autres relèvent pour le moins d’une attention suspecte quand elles ne servent pas carrément une offensive idéologique visant à fragiliser le statut, les missions et l’autonomie publiques de la CDC voire à suggérer sa banalisation ou le démantèlement de son groupe.

Source : Syndicat CGT caisse des dépôts

et à retrouver sur : https://blogs.mediapart. fr/gasparotto-jean-philippe/blog/280317/ quand-la-cour-des-comptes-se-transforme- en-think-tank-ultra-liberal

Retour en haut