Logo du site

Article publié le 9 novembre 2017.

Insee : les restructurations visent les sites régionaux

A l’Insee, devant les nombreuses restructurations, il existe de forts risques de pertes de connaissance et de lisibilité.

L’Insee tient à jour et ausculte en permanence l’évolution de la société française pour un grand nombre d’actes essentiels au bon fonctionnement de la démocratie.

C’est le système d’information BRPP, base de répertoire des personnes physiques, gérant le répertoire national d’identification des personnes physiques (RNIPP) et le fichier général des électeurs (FE) qui assure notamment cette tâche.

Ce système permet, encadré par de nombreux textes réglementaires, de certifier l’état civil des individus, d’attribuer un « numéro de sécurité sociale » et de s’assurer, entre autre qu’un électeur n’est, par exemple inscrit que sur une seule liste électorale, qu’il n’est pas privé de son droit de vote, etc... toutes tâches éminemment importantes pour un bon fonctionnement démocratique.

Il existe actuellement sur le territoire 9 sites BRPP, mais plusieurs solutions plus « rationnelles » (sic) sont à l’étude : regrouper toutes ces activités sur un seul site, les maintenir ou en réduire fortement le nombre. Réductions importantes de personnels en seraient le résultat (et peut être une cause importante), mais la CGT y voit une menace sur la pérennité des travaux effectués en région, au plus prêt des populations d’autant plus que d’autres projets ont eux aussi l’ambition de réduire les effectifs.

Par delà ces mesures comptables, quid de l’efficacité du service public de la statistique, de son efficacité, son impartialité, son utilité même ?

Avec les syndicats Solidaires et FO, la CGT propose actuellement une pétition aux personnels pour rejeter ces propositions et engager une réflexion nationale sur la diversité et la nécessite des travaux sur tout le réseau régional.

Retour en haut