Vacances / Loisirs : bilan 2006

COMPTE RENDU DU GROUPE DE TRAVAIL DU 26 OCTOBRE 2006

TOURISME SOCIAL

Le bilan 2006 de fréquentation affiche une remontée globale de 0,50%. C’est un bon signe après des années de baisse régulière. L’évolution par type de séjour est très variable et correspond aux modifications du type de choix de vacances.

Au 30 septembre 2006, se sont 38.444 personnes qui sont parties en vacances par l’intermédiaire d’EPAF, en dehors des séjours en camping qui ne seront comptabilisés qu’en fin d’année.

La tendance est toujours à une hausse des séjours en locations meublées et une baisse du séjour hôtelier. Tendance qui, pour la CGT, est en lien direct avec la baisse du pouvoir d’achat.

LE BILAN PAR TYPES DE SEJOUR

Les séjours hôteliers : ils sont donc en baisse constante (-2,96% par rapport à 2005), résidences EPAF et prestataires confondus. Les raisons évoquées sont la modification du calendrier des vacances scolaires et la désaffection des familles pour les séjours en montagne l’été.

Les locations meublées : elles augmentent, de 4,79%. C’est le fait, d’une part, d’un choix économique des familles, et, d’autre part, de l’augmentation du nombre de places (ou lits) due à l’effet partenariat.

Les séjours à thème : ils sont toujours aussi attractifs. Cette formule de vacances, en forte expansion, dispose encore de marges de progression notamment en matière d’offres concernant les séjours « fins de semaines », ou séjours dits courts.

Les séjours de groupes : organisés par les délégations départementales, ils connaissent, cette année, une chute importante (- 13%)
En dehors des séjours d’hiver, ils étaient, la plupart du temps, essentiellement sollicités par les retraités. Or, les agents nouvellement retraités désirent actuellement couper tout liens professionnels ! (Cela n’est pas pour étonner la CGT).

Adaptation de l’offre

Des mesures incitatives sont mises en place en 2007, ainsi que nous l’avions demandé, pour permettre d’inverser le phénomène de désaffection par les familles pour les séjour en montagne l’été :
- réduction à trois semaines des réservations prioritaires (du 14 juillet au 18 août),
- élargissement de la période de demi-pension,
- offre de séjours à thème pour les adolescents,
- modification des tarifs à certaines périodes,
- une affectation « au fil de l’eau » pour les séjours en montagne l’été, et dès la parution de la brochure, en direction des familles non prioritaires,
- des possibilités de baignade (piscine à Prémanon, ou possibilités d’accès gratuit aux piscines municipales).

Dans les campings, des mobil-home sont proposés (Soulac et Oléron)

En conclusion, la CGT se satisfait qu’enfin ce secteur, considéré par l’administration comme non prioritaire, parce que ne faisant pas partie de « l’accompagnement social » des agents, soit reconnu. Quoi qu’il en soit, pour la CGT, il a toujours eu toute sa place parmi les prestations de l’action sociale.

Nous savons du reste que réduire une prestation est le meilleur moyen de la faire mourir. Ainsi, nous avons maintes fois dénoncé le fait qu’EPAF soit peu connu des personnels et préconisé la mise en place d’une véritable politique de communication.

Aujourd’hui, est enfin admis que la faible notoriété d’EPAF soit due à l’insuffisance d’information. Un effort est fait à l’attention des nouveaux arrivant dans les écoles et auprès des correspondants sociaux.

II - VACANCES ENFANTS

Concernant ce secteur, le constat est le même que pour celui du tourisme social : il connaît un ralentissement sensible de la baisse de fréquentation pour des raisons principalement liées à un manque d’une meilleure pertinence de l’offre. Il est, en revanche, encore prématuré de penser qu’il puisse être lié à l’évolution du paysage démographique du MINEFI.

Ce sont essentiellement les séjours d’hiver qui ont accusé une forte diminution. Aux mêmes effets les mêmes causes. Cette diminution concerne les cinq tranches les plus basses de la grille !

Les séjours de printemps, par contre, connaissent une hausse importante (+ 15%) du fait de la mise en place de départs le week-end. Le développement des séjours pour les 12 /13 ans dans les capitales européennes constitue, lui aussi, un facteur positif.

13.251 enfants sont partis cette année. 98 % des demandes, tous séjours confondus, ont été satisfaites. 90% des enfants ont obtenu satisfaction sur leurs trois premiers choix.

Accueil des enfants handicapés : la politique d’intégration se poursuit. 254 enfants ont participé à un séjour. Cette année des enfants de plus de 18 ans ont pu également partir.

Les séjours de proximité d’une semaine ont bien répondu aux besoins. En 2006, des séjours à la quinzaine ont été proposés.

DOM : la totalité des demandes ont été satisfaites.

Les acheminements : les départs le week end ont certes bien fonctionné grâce à un investissement important des personnels de délégation qui ont travaillé pendant ces journées.
La CGT a encore demandé à la DPAEP d’insister auprès des Directions pour accorder des autorisations d’absence aux parents chargés du transport des enfants.
Celle-ci s’est engagée à le faire.

Informations sur les centres

La Salvetat sur Agout : suite à des modifications de sécurité imposées par la Mairie et compte tenu de l’ampleur des travaux, le centre est mis en vente. Il en est le même pour le château d’Auch.

Projet de Budget 2007 : il sera globalement reconduit à peu de chose près…à voir ! Les augmentation de tarifs elles, par contre, sont programmées.

Nous contacter

Fédération des Finances CGT
263 rue de Paris - Case 540
93514 Montreuil cedex
Tel : 01 55 82 76 66
contact@cgtfinances.fr