Logo du site

Article publié le 7 février 2018.

Reconnaissance des qualifications : le plan ministériel disqualifié.

Le ministre de l’action et des comptes publics Gérald Darmanin a annoncé que le plan ministériel de qualification, après avoir été divisé année après année s’élèverait à... zéro !

Et ce alors même qu’une enquête interne au ministère menée du 18 septembre au 13 octobre dernier conclut que les agents sont en attente de reconnaissance, notamment financière,
Et ce alors même que le ministre Darmanin en présentant son nouveau contrat social pour les agents publics précisait que ceux-ci « aspirent, à juste titre, à être reconnus dans l’excellence et accompagnés dans la difficulté » .

Nous pouvons mesurer ainsi la motivation différentielle du ministre et du gouvernement sur ce dossier :
priorité absolue à la baisse des dépenses au moyen de suppressions d’emplois (y compris en poussant dehors), afin d’accompagner l’enrichissement d’une poignée au détriment de la qualité de vie de l’ensemble des habitants du pays.
Tout le reste n’est qu’habillage et communication.

Alors même que nos métiers évoluent, que les doctrines d’emplois sont ignorées ; que nous sommes contraints de nous adapter à des logiciels et processus de travail qui changent sans cesse, le ministre par son annonce confirme que pour lui et le gouvernement la somme de nos qualifications supplémentaires ne mérite rien.

Pour la Fédération des finances CGT la reconnais­sance des qualifications doit s’appuyer sur des mécanismes collectifs, lisibles prenant appui sur des grilles réno­vées et des statuts confortés.

La reconnaissance des qua­lifications acquises doit prendre la forme de plan de qualifications mas­sifs, prenant en compte l’évolution des conditions d’exercices des mis­sions et exigeant la mise en oeuvre de nouvelles qualifications.
Ces plans doivent être élaborés en intégrant l’évolution néces­saire des doctrines d’emplois et la réalité du salariat d’aujourd’hui, c’est à dire le niveaux de diplômes en gé­néral supérieurs au grade occupé, lui même inférieur aux exigences quoti­diennes

Pour cela une méthode a fait ses preuves : la lutte collective,

Retour en haut