Logo du site

Article publié le 3 août 2017.

Douane : une lumière dans la grisaille !!

C’est pas les grandes illuminations, mais, à la Direction Générale des Douanes (DGDDI), les personnels ont quelques raisons de retrouver, un peu, d’espoir : et cela leur permet de dire qu’enfin, ils redeviennent optimistes.

Optimistes, parce qu’ils viennent de constater que malgré l’appartenance au corps des directeurs, il n’est pas permis de faire tout et n’importe quoi.

Non pas, certe, grâce à la vigilance du directeur général mais grâce à celle du Défenseur des droits.
En effet, après saisine de ce dernier par un courageux collègue, Monsieur Toubon a reconnu et condamné les comportements discriminants et harcelants d’un directeur interrégional (DI).

Devant la gravité des faits, le défenseur a recommandé "à l’administration d’engager une procédure disciplinaire à l’encontre de la hiérarchie".
Sera-t-il alors fait reproche à ce DI de porter atteinte au bon renom de l’administration à l’instar de ce qui est fait de façon quasi systématique à l’encontre des agents ? Ou ceux ci vont-ils, une nouvelle fois assister à une (in)justice de classe ?

Extrait :
" le Défenseur des droits considère que le réclamant a été victime d’un harcèlement discriminatoire. Il recommande à l’administration d’engager une procédure disciplinaire à l’encontre de la hiérarchie du réclamant afin de sanctionner son comportement discriminatoire et d’adresser une note interne à l’ensemble des services afin de prévenir les effets potentiellement discriminatoires de l’application de la réglementation en vigueur. "

En tous cas, face à cette décision nouvelle et unique, l’ensemble des personnels de la douane reste attentif, mobilisé et vigilant.

Retour en haut