Logo du site

Article publié le 23 mars 2017.

30 mars : appel du Congrès de l’Union confédérale des retraités - CGT

Les délégués du congrès de l’UCR-CGT réunis à Bordeaux ont montré leur détermination de faire du printemps à venir un moment fort pour que leurs revendications aboutissent. Avant même l’ouverture du congrès, avec les organisations du bassin méditerranéen, les congressistes ont pu mesurer le besoin de travailler les convergences de luttes et d’actions pour la paix, le rapprochement des peuples. Une résolution commune a été adoptée avec ces organisations étrangères présentes.

Cette rencontre a été un temps fort de convergence dans un moment où le monde connaît des bouleversements dangereux. La rencontre a aussi confirmé le besoin d’avoir au plan européen une FERPA autrement plus revendicative, porteuse d’actions convergentes.

Et la situation en France est aussi lourde de dangers à la veille d’échéances électorales présidentielles et législatives. Les discours démagogiques et opportunistes de la candidate du Front National ne peuvent que nous inquiéter. Ceux-ci prospèrent sur le terrain de la désespérance sociale et des promesses non tenues ainsi que de la politique antisociale du gouvernement Hollande et Valls.

Les fondements de notre société sont en danger. Comment ne pas être inquiets des propositions de candidats proposant d’augmenter la TVA, de s’attaquer aux régimes de retraite, d’augmenter la CSG, de casser la Sécurité sociale et les services publics… Les retraités en seraient les premières victimes.

Ce congrès a bien réaffirmé que c’est la mobilisation des retraités comme des salariés qui obligera à mettre au premier plan la question du social dans la campagne électorale.

EN AVANT POUR LE 30 MARS

Des rendez-vous de luttes sont connus : la journée nationale d’action intersyndicale des retraités le 30 mars. Déjà des formes d’action unitaires sont décidées pour assurer le succès de cette journée. En lien avec cette mobilisation nos organisations sont présentes sur les points de rencontre pour faire exprimer les retraités comme sur le site de l’UCR au travers de la consultation. Nous avons l’objectif de réunir des milliers de réponses permettant de montrer la réalité vécue par les retraités.

Réindustrialiser la France est un besoin urgent pour répondre aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux afin d’assurer un développement économique équilibré des territoires, la création d’emplois et le progrès social pour tous. Nous avons besoin de services publics forts dans tout le pays, pour contribuer au développement économique et à l’aménagement du territoire. C’est bien pour cela que les retraités seront présents avec les salariés, les citoyens le 21 mars aux initiatives territoriales organisées par la CGT.

Autre date importante : le 19 mars, nous marcherons contre les violences policières, les discriminations, le racisme. Nous marquerons notre solidarité à l’appel des familles de victimes de violences policières. Cette journée se tient après l’agression insupportable dont le jeune Théo a été la victime, après d’autres avant lui. Sans ignorer les violences policières commises lors des manifestations contre la loi travail. Avec ces marches, nous disons : une autre police est nécessaire.

La santé est malade des politiques menées depuis des années : casse de l’hôpital, déserts médicaux, casse de la Sécurité sociale... L’épidémie de grippe de cet hiver qui a fait de nombreuses victimes parmi les personnes âgées en est une illustration de la loi Touraine. La journée du 7 mars a permis de rappeler l’exigence d’un service public de qualité pour répondre aux besoins des usagers et non voué à la recherche effrénée de la rentabilité.

La CGT continue la réflexion sur le financement de la protection sociale. Dans ce cadre, la CGT se prononce pour une réforme fondamentale du mode de financement de la Sécurité sociale. L’une des dimensions de cette réforme porte naturellement sur la CSG. L’objectif prévu du prélèvement à la source, dont la CGT est opposée, est de parvenir à terme à la fusion de l’impôt sur le revenu et de la CSG, accentuant la fiscalisation de la Sécurité Sociale.

Toute cette semaine les congressistes ont débattu et décidé des orientations à mettre en œuvre pour un syndicalisme retraité CGT renforcé, nécessaire pour répondre aux besoins des retraités du XXIème siècle. Ils se sont déjà donné rendez vous le 30 mars.

Retour en haut